AREVPAM

L'Arrogante : le naufrage à La Capte

Premier naufrage en 1879.

Récit du naufrage :
Le 19 Mars 1879, L'Arrogante, bateau école des cannoniers de la Marine est surprise par un coup de vent d'est au mouillage de la Badine. Malgré des signaux de détresse aux navires environnants elle s'échoue; 47 membres d'équipage périssent noyés malgré le sauvetage et la bravoure des Arbanais.
arrogante prospection  hyeres

L'Arrogante prise de travers.

arrogante prospection hyeres

Pendant le naufrage

Les secours.

l'arrogante prospection à hyeresLes Arbanais portant assitance aux naufragés.

Le renflouage.

L'Arrogante est renflouée à l'aide de moyens de pompage et de scaphandriers.

L'Arrogante de nos jours.

arrogante rue à la capteAujourd'hui, il ne reste guère de témoignage de cette tragédie : une plaque dans les rues de La Capte, quelques informations dans les journaux de l'époque et dans les archives.

L'Arrogante.

l'arrogante prospection archeologique monumentLe monument aux morts se trouvant au cimetière de Giens.

L'Arrogante en quelques chiffres.

Plans : Lemoine
Nature de la coque : fer
Longueur totale : 44 mètres
Largeur totale : 14.7 mètres
Tirant d'eau moyen 17.5 mètres
Déplacement : 1360 tonnes
Surface de chauffe : 232 m²
Puissance de la machine : 491 ch
Hélices : 2 hélices de diamètre 1.9 mètres
Vitesse : 6.75 nœuds
Voilure : 237m²
Épaisseur blindage : de 1cm à 12 cm
Armement : des pièces de calibre 16 et 19
Prix de revient : 1 150 000 fr
Effectif : 190 hommes
Nombre d'unité : 3
plan archeologie arrogante

Dans les parages de la Badine.

l'arrogante prospection à hyeres plaqueLors d'une campagne de prospection archéologique sous-marine dite "de la Badine" les membres de l'AREVPAM ont trouvé des éléments tels qu'une plaque de tôle avec rivets ainsi que deux ancres. Cependant il n'a pas été possible de déterminer si ces vestiges provenaient du naufrage malgré une concordance chronologique.

Deuxième naufrage :

En septembre 1898, remorquée en mer par l'Utile afin de servir de cible, l'Arrogante sombre au large de Toulon, sans doute à grande profondeur après avoir subi des tirs d'entraînement de plusieurs bâtiments de la marine : Jauréguiberry, le Brennus.....
prospection subaquatique une ancre

Une des deux ancres trouvés sur la zone du naufrage. Photo C.Chary

tableau batterie flottante

Navire mixte, à voile et à vapeur.



   


                                      
Copyright © 2010. Tous droits réservés.
Webmestre : nicolas.ponzone@gmail.com
Contactez l'association à arevpam@gmail.com
Création du site : le 26 août 2009
Dernière mise à jour : le mercredi 11 mai 2016



Haut de Page
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS